Nos voyages: projets pour 2019 – extraits de carnets de voyages

                                Nos voyages en 2019


 La Chine
 Pékin et la province du HEBEI:
Dates: du 08 mai au 19 mai 2019.
Prix: 2080 € tout compris, par personne.
Inscriptions ouvertes.
Découverte d’une province, aux portes de PEKIN, considérée comme l’un des foyers fondateurs de la civilisation chinoise avec SHENGDE, retraite estivale des empereurs Qing et ses jardins, plus grands jardins impériaux au monde. Balade sur la Grande Muraille à SIMATAI aux paysages à couper le souffle, mais aussi rencontre chaleureuse avec les paysans des petits villages campagnards de cette province et finir par quelques
sites incontournables de PEKIN sans oublier du temps libre pour déambuler dans les vieux quartiers de la capitale à votre guise, etc…..

Afc 12 GRP Chine Pékin et Hebei 19 V2

contrat voyage Hebei

♦♦

Le Japon

Période fin octobre- début novembre 2019

Dates: Les dates seront précisées après l’ouverture par les Compagnies aériennes des réservations des places d’avion pour les Agences.

Prix: 4400 € par personne  (quelques repas seront à notre charge – bien lire le descriptif)

Inscriptions ouvertes.

Le JAPON nous livre une foule d’images contradictoires et paradoxales. Partagé entre une technologie de pointe, un modernisme avant-gardiste et des traditions séculaires religieusement respectées, c’est un pays unique au monde. Il a su intégrer harmonieusement et sans contradictions des valeurs apparemment disparates. Pour l’âme japonaise, seule la recherche de la perfection en toute chose est importante. Les jardins, les estampes, la cuisine, tout reflète cette passion de la beauté, de l’équilibre et de la douceur.

Ce voyage vous permettra de découvrir un pays qui, s’il est présent partout et à chaque instant de notre vie, reste pour beaucoup une grande énigme …

Photos: Pierre Chlique

Contrat voyage Japon

Conditions particulières de vente

Afc 12 GRP Japon Entre tradition et modernité 19 (3)

♦♦

Extraits de carnets de voyages:

(Photos des voyageurs: sous les commentaires)

 

Le Hénan et le Shandong (avril 2017)

« La Chine était un nouveau pays à découvrir pour moi. J’avais visité le Vietnam,il y a 15 ans. Je me souvenais des cités impériales du centre du Vietnam créées par une dynastie chinoise. Je voulais être au milieu du peuple chinois sans la présence de touristes étrangers. Le séjour dans le Henan et le Shandong a répondu à ce que j’attendais. Nous visitions des sites touristiques au milieu de et avec des touristes chinois. Ils avaient le sourire, semblaient heureux de voir des étrangers. Beaucoup pensaient que nous étions des touristes américains alors je leur montrais le mot « France » (écrit en chinois naturellement!) sur mon carnet. Les femmes aimaient faire des selfies surtout avec Jean-Luc qui était très grand! Ce que je percevais contredisait des Françaises qui n’avaient pas apprécié leurs guides chinois lors d’un voyage touristique quelques mois précédant (imbus de la grandeur de leur pays sur la France notamment…) Nos guides étaient très bien surtout « Cécilia ». Dans les villes, nous pouvions nous promener en soirée et observer la vie nocturne et le matin si nous étions assez matinaux participer à la gym en plein air. J’ai trouvé formidable la chorale très tôt le matin: hommes et femmes arrivaient à pied, en vélo avec leur cahier de chants…Toute une vie différente de la nôtre… Partout des sourires, de la curiosité… Nous étions un petit groupe de Français aimant la Chine et ouvert sur la vie de son peuple… respectueux de chacun, alors le voyage s’est très bien passé »

Marie Annick  (Vannes)

Photos: Didier Huguenet

♦♦

La Birmanie (novembre 2017) 

« Le Myanmar/La Birmanie est un pays unique en son genre qu’il faut découvrir avant que le tourisme de masse ne change le pays. La Birmanie c’est prendre un bain de sourires dans les rues, les marchés, le visage des jeunes femmes maquillées d’une pâte censée protéger du soleil et qui amplifie ce sourire.

Images inoubliables,le mode de vie sur le lac Inle, les pêcheurs répètent inlassablement leur rite, en équilibre à la proue de leur barque,maniant la godille d’une jambe, la légère nasse plane avant de plonger dans les eaux calmes Hébergés dans un hôtel sur pilotis, pendant 3 jours au bord de ce lac paisible, nous avons exploré des jardins flottants et différents marchés. 

Marie et Gérard (Vannes)

Photos: Marie et Gérad S.

♦♦

Le Tibet (septembre 2016)

Du Tibet je ne connaissais que les écrits d’ Alexandra David – Neel.  Lorsque je lisais ses récits,  des images prenaient forme dans mon esprit et je me surprenais en  voyageur solitaire dans ces grandes étendues sauvages où la vie est si rude. L’envie de découvrir à mon tour cette contrée était là, mais je me disais que cela ne se réaliserait jamais. Et pourtant… Bien des années plus tard, me voici avec d’autres voyageurs à proximité du toit du monde, sur les pas de celle qui a si bien su décrire cette région longtemps interdite aux européens.

Entre 4900 et 5200 mètre d’altitude, l’oxygène se fait plus rare, et il faut être économe de chacun de ses mouvements pour éviter l’essoufflement et l’accélération du rythme cardiaque qui s’imposent au voyageur. Lhassa, Zetang, Gyangze, Shigatse, le lac Yamdrock, autant de noms associés à des images et des photos gravées dans ma mémoire. Une expérience inoubliable. Quelle chance! Et lorsque je tourne les pages de mon livre de photos, je deviens nostalgique et me dit intérieurement:  Prêt à y retourner! 

Merci aux organisateurs(trices) de ce beau voyage.

Didier (Rennes)

Photos: Didier Huguenet

———————-

Images du Tibet (2016)

Dès l’arrivée à Lhassa une sensation étrange, sans doute due à l’altitude, se manifeste : les pensées tourbillonnent et s’enchaînent tout comme les images et sensations qui me restent de ce voyage mythique. Familles en pèlerinage autour des innombrables lieux saints, drapeaux au vent et moulins de prières transmettant continuellement leurs messages. Homme auquel j’adresse maladroitement quelques mots en chinois qui me fait fièrement remarquer qu’il est tibétain. Atmosphère intime des temples reculés, cortèges de dieux colorés, odeurs d’encens et de genévriers… mais aussi de beurre rance. Femme qui me demande de remettre une offrande dans une petite chapelle qui lui est interdite. Touristes chinois qui, dans les escaliers du Potala, mitraillent sans vergogne une famille de paysans résignés aux longs cheveux nattés et aux yeux sombres. Petit groupe de moines rieurs qui nous parlent de foot tandis que d’autres moines s’entraînent bruyamment à des joutes verbales dans un jardin clos du temple. Sur la route près d’un moulin à orge, une vieille femme en tablier traditionnel m’offre un bracelet mala que je porte en souvenir, au poignet droit comme elle me l’a demandé car je ne suis pas (encore !) bouddhiste. Au-delà des paysages grandioses du Tibet, ce sont ses habitants qui m’ont marqué par leur spiritualité et la distance que beaucoup semblent garder avec le matérialisme envahissant. 

« Tou djé tché » à l’AFC 56 pour avoir organisé ce voyage extraordinaire et à Djemba, notre jeune guide tibétain.

Pierre (Rennes)

Photos: Pierre Chlique